Séminaire national à Aït Toudert

  • 2 mois il y a
  • 17 Vues
  • 0 0

Le mouvement associatif et l’université se sont mobilisés pour débattre de la nutrition et de la santé dans un village de Haute Kabylie. Le retour à la cuisine traditionnelle est recommandé.

L’association scientifique Iguer n Tussna (champ du savoir), en collaboration avec le Laboratoire qualité et sécurité alimentaire de l’université Mouloud Mammeri de Tizi Ouzou, ont organisé à la fin de cette semaine un séminaire de deux jours portant sur la qualité et la sécurité alimentaire, dans la commune de Aït Touddert, relevant de la daïra de Ouacif, au sud du chef-lieu de la wilaya de Tizi Ouzou.

Le coup d’envoi de cet événement a été donné conjointement par le président de l’association scientifique Iger n Tussna, le recteur de l’UMMTO et le président de l’APC d’Aït Touddert.

«Ce séminaire portant sur la nutrition et la sécurité alimentaire joint l’utile à l’agréable, puisqu’il porte sur l’alimentation et la santé publique, tout en faisant participer l’université, le mouvement associatif, la société civile, mais aussi le monde économique.

L’implication des scientifiques, des chercheurs et des doctorants est utile pour monter des projets sociaux. L’apport scientifique de notre université vise à accompagner le citoyen et les acteurs économiques pour, d’une part, préserver la santé publique, et, d’autre part, contribuer à la rentabilité des projets», a déclaré Ahmed Tessa, recteur de l’université Mouloud Mammeri.

Le président de l’association Iger n Tussna, Younes Aït Amara, a exhorté les autorités locales à aider son association en rappelant : «Nous activons depuis 2013, mais nous n’avons reçu qu’une maigre subvention de la part de l’APW. Nous activons grâce à nos donateurs et aux entrepreneurs locaux. Notre objectif à travers ce séminaire est la sensibilisation du citoyen sur ce qu’il consomme.»

Ce sont près d’une cinquantaine de conférences et de communications relatives à la nutrition et à la sécurité alimentaire qui ont été présentées par les professeurs et les invités venus de plusieurs wilayas du pays.

Le docteur Tahar Amrouche, président du comité scientifique du séminaire, nous a confié : «Cette initiative constitue un lien entre l’université et le monde associatif. L’émergence des associations, notamment scientifiques, doit être accompagnée de la création d’une plateforme d’échanges scientifiques entre les universitaires, les médecins, les étudiants et les exposants engagés dans la promotion des produits alimentaires de santé.

Concernant les objectifs de ce deuxième séminaire national, ils consistent à apporter notre contribution en tant que laboratoire à la promotion des connaissances scientifiques et à l’état d’avancement des résultats de la recherche dans deux domaines intimement liés, à savoir la nutrition et la santé humaine. La sensibilisation reste une priorité pour prévenir les maladies d’origine alimentaire.

Ce genre d’événement est une opportunité pour expliquer les risques et les dangers liés à l’alimentation. Le retour à la cuisine traditionnelle serait souhaitable pour éviter les risques de maladies d’origine alimentaire. La pratique du sport et des activités physiques sont nécessaires pour une bonne santé chez l’homme.»

Les interventions ont porté sur la tolérance et l’immunité, les allergies, la nutrition infantile, l’allaitement maternel et la diversification alimentaire chez le jeune enfant, le rôle d’une bonne nutrition lors des premiers jours de la vie.

Le séminaire a été clôturé samedi dernier par une cérémonie de remise de prix aux meilleures affiches. Dans l’après-midi, les invités de Aït Touddert ont eu droit a une visite guidée au village de Aït El Kaïd, dans la commune d’Agouni Gueghrane.

L’article Séminaire national à Aït Toudert est apparu en premier sur El Watan.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

El-Watan.com