Souk Ahras : Le moudjahid M’hamed Bekouche n’est plus

  • 3 mois il y a
  • 13 Vues
  • 0 0
Souk Ahras : Le moudjahid M’hamed Bekouche n’est plus

M’hamed Bekouche, l’un des derniers compagnons de Badji Mokhtar, est décédé il y a seulement quelques jours, à l’âge de 89 ans. Militant de la première heure de la cause nationale, le défunt s’engagea dans les premiers groupes lors du déclenchement de la Révolution de Novembre.

Il fut respecté parmi les siens pour sa bravoure, son courage et le sens du sacrifice dont il fit preuve à maintes reprises. Il prit part à la majorité des opérations dans la région de Souk Ahras. Acheminement des armes aux moudjahidine, destruction des voies de communication et de transport du camp ennemi, mobilisation de la population et travail de sensibilisation au milieu de la population sont autant d’actes imputés au jeune M’hamed, qui sillonnait les quatre coins de la région en proche compagnon du martyr Badji Mokhtar. Il fut arrêté par les soldats français, le jour même où ce dernier tomba en héros, aux confins de la wilaya de Guelma. Condamné à mort par la justice coloniale, il sera libéré au mois de mars de l’année 1962. Pour avoir côtoyé les plus grands révolutionnaires au maquis et ensuite dans les prisons de l’ennemi, M’hamed était une bibliothèque ambulante qui portait noms, lieux et détails d’une révolution en laquelle il croyait avant et après l’indépendance et même durant les longues années passées dans les geôles françaises. L’histoire retiendra le nom d’un homme digne du respect que lui vouaient ses amis de Souk Ahras et des autres régions du pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

El-Watan.com