Tayeb Zitouni, ministre des Moudjahidine, l’affirme : «La reconnaissance du statut de moudjahid n’est plus possible»

  • 3 jours il y a
  • 9 Vues
  • 0 0

Il n’est plus possible de décrocher le statut de moudjahid. Le ministre des Moudjahidine, Tayeb Zitouni, assure que le traitement des dossiers de reconnaissance du statut de moudjahid est bloqué depuis 2002 et son département ministériel ne compte pas revenir sur cette décision. M. Zitouni laisse, cependant, la possibilité de recourir à des traitements exceptionnels, en concertation directe avec l’Organisation nationale des moudjahidine (ONM), de cas de moudjahidine et de chouhada bien connus dans leurs régions, qui ne sont toujours pas reconnus comme tels.

S’exprimant jeudi devant les députés, le ministre des Moudjahidine, dont les propos ont été répercutés par l’agence officielle APS, évoque également la possibilité de terminer l’examen des dossiers «en suspens». «Il est inconcevable que 50 ans après l’indépendance, le dossier de reconnaissance demeure ouvert», a argué ce fils de chahid, qui considère que l’Etat algérien en a suffisamment fait pour la famille révolutionnaire depuis l’Indépendance et que le recensement des moudjahidine et des chouhada ne peut pas continuer indéfiniment. M. Zitouni a rappelé que des commissions ont été constituées à travers le territoire national et à l’étranger. Des commissions qui ont travaillé pendant de longues années. Aussi, a-t-il précisé, une commission de recours a été mise en place et a réhabilité dans leurs droits toutes les personnes lésées. Toutes ces commissions ont été dissoutes en 2002, a indiqué le ministre, suite à une demande de l’ONM, organisation habilitée à se prononcer sur la question. La question du statut de moudjahid continue de susciter des polémiques entre les autorités et ceux qui jugent excessif le nombre de moudjahidine reconnus comme tels. On parle de plusieurs centaines de milliers de moudjahidine encore en vie. Mais le ministère n’a jamais voulu rendre public leur nombre exact.

Lors de son passage en novembre 2017 au forum du journal Echaâb, Tayeb Zitouni avait refusé de fournir le chiffre exact, comparant le nombre de moudjahidine aux effectifs des armées dans le monde, qui demeurent secrets ! Quelques jours auparavant, le secrétaire général de l’ONM avait indiqué que le nombre de moudjahidine inscrits, encartés et qui payaient leurs cotisations était de 200 000 personnes. Des personnalités, dont Benyoucef Mellouk, ont toujours contesté le nombre important d’anciens moudjahidine qui fait que le budget alloué au ministère des Moudjahidine est beaucoup plus important que ceux d’une dizaine de départements ministériels. Benyoucef Mellouk avait fait éclater le scandale des faux moudjahidine. Aujourd’hui encore, la question du nombre réel des moudjahidine ne trouve toujours pas de réponse et la polémique se poursuit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

El-Watan.com