Tiaret : Des architectes en colère contre la direction des équipements publics

  • 5 jours il y a
  • 14 Vues
  • 0 0

Des dizaines d’architectes affiliés au conseil de l’Ordre de Tiaret ont manifesté, avant-hier, leur colère contre la direction des équipements publics sur «les méthodes d’octroi des marchés publics».

l’aide de pancartes et une grosse banderole déployée devant le siège de la DEP, cité Rousseau, les architectes et bureaux d’études ont signifié leur colère en dénonçant «la manière peu orthodoxe du directeur quant à l’octroi de projets de réalisation des classes scolaires et le choix unilatéral de privilégier trois bureaux créés dans le cadre du dispositif Ansej au détriment de la cinquantaine d’autres», comme l’a déclaré son jeune président à la presse lors du sit-in.

Il a précisé que «ses confrères qui ont eu un accord de principe préalable, avaient déjà entamé, et même finalisé pour certains, les études de réalisation d’une cinquantaine de classes, mais au moment de formaliser, la direction s’est rétractée et les a abandonnés, sans raisons». Nous avons tenté de joindre le directeur des équipements publics, mais il refusait de répondre. Selon certaines sources, les responsables des équipements publics se défendent en expliquant «agir dans le but de favoriser ces jeunes entreprises créées dans le cadre des dispositifs de jeunes afin qu’ils volent de leurs propres ailes».

Une assertion battue en brèche par les protestataires, qui expliquent que «certains organismes publics ne font pas l’effort nécessaire de prêter une attention aux bureaux d’études locaux, en dépit des professions de foi, maintes fois ressassées par des responsables locaux», comme en témoigne la longue lettre du wali lors d’une rencontre du CLOA sur l’entrepreneuriat tenue à Tiaret il y a quelques mois. Laquelle rencontre s’est terminée en queue de poisson du fait des insinuations des uns et des autres sur les approches à privilégier dans les rapports, pour le moins, tendus.

El-Watan.com