Une avocate traite la société de «mal éduquée»

  • 1 mois il y a
  • 21 Vues
  • 0 0

Une avocate a dérapé lundi dernier en déclarant, devant le juge du tribunal de Bouira, que la société algérienne est «mal élevée et mal éduquée», a-t-on constaté sur place.

Engagée par la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN), dans un procès intenté par un citoyen contre des policiers de la sûreté de wilaya de Bouira pour «séquestration et agression», l’avocate en question n’a trouvé mieux pour justifier les «réactions musclées» des policiers mobilisés dans le cadre des manifestations de rue, par le fait que «ces citoyens sont tout bonnement mal éduqués».

Une déclaration qui a suscité de vives réactions parmi l’assistance présente dans la salle d’audience. «C’est parce qu’ils ont en face un peuple mal éduqué», a-t-elle lâché, avant d’être invitée poliment par la juge à éviter ce genre de «déclarations irresponsables».

Présent sur place, l’avocat et militant des droits de l’homme Mustapha Bouchachi, stupéfait de la déclaration étonnante de sa collègue de Bouira, a appelé à ce que le comportement violent et agressif des policiers envers des citoyens cesse.

Venu défendre un citoyen accusant des policiers de la sûreté de wilaya de «séquestration» et d’«agression» au cours des événements ayant secoué le chef-lieu de wilaya l’année dernière à l’occasion de l’affichage des listes d’attribution de logements sociaux, l’avocat a rappelé que plusieurs affaires similaires ont été enregistrées, citant le cas d’un médecin agressé par un agent de l’ordre au cours des manifestations de rue des résidents au CHU Mustapha d’Alger.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

El-Watan.com