Université de Jijel : Les titulaires des DEUA reviennent à la charge

  • 3 jours il y a
  • 8 Vues
  • 0 0

Après plusieurs années de silence, les titulaires de Diplômes d’études universitaires appliquées (DEUA) reviennent à nouveau à la charge et menacent de reprendre le chemin de la prostration à Jijel.

Dans un communiqué qui nous a été transmis par Khaled Guellil, président de l’Association des titulaires des diplômes d’études universitaires appliquées à Jijel, également membre de la Coordination nationale du même organisme, il est question d’un rappel «de l’engagement pris depuis quatre ans pour la classification et l’intégration des ces diplômés dans la Fonction publique et le secteur économique, tel qu’il est stipulé dans le décret présidentiel 14/266 du 24 septembre 2014».

Selon les termes du même communiqué, «toutes les voies de recours ont été épuisées pour l’application de ce décret, en dépit des différents contacts établis avec les parties concernées, les protestations menées, même les grèves de la faim à Sonatrach n’ont trouvé qu’une sourde oreille». L’auteur du communiqué en question précise qu’à l’exception des corps communs et de l’administration pénitentiaire qui ont appliqué ce décret, les autres organismes employeurs continuent de l’ignorer.

«Il reste les travailleurs de 41 corps, y compris dans le secteur économique, qui n’ont pas été intégrés dans leurs postes», est-il précisé. Il rappelle à ce titre qu’en cas de non-application du décret en question, la voie du retour à la protestation reste la seule option pour faire aboutir les droits des diplômés en question. «Il reste à préciser la date et le lieu», est-il souligné. Les actions qui seront menées prendront les formes de sit-in et de protestations pacifiques, selon les mêmes précisions. «Il y a des prémices que les travailleurs titualires des DEUA boycotteront les festivités du 24 Février dans les bases du Sud de Sonatrach, en signe de protestation sur leur situation».              

El-Watan.com